Entretien avec la Commissaire du Salon et Directrice générale de l’Office National du Tourisme (ONT), Mme Saliha NACER BEY
Publié le 26 septembre 2023
Avec près de 25 années d’existence, le SITEV d’Alger est l’une des plus grandes manifestations dédiées au tourisme au niveau du bassin méditerranéen. Le sérieux, la qualité de l’organisation et la régularité de sa tenue sont autant de facteurs qui indéniablement ont permis de hisser ce salon au rang des grands évènements médiatiques qui captent l’intérêt tant des professionnels que du grand public. Dans l’entretien qui suit, la Commissaire du Salon et Directrice Générale de l’Office national du tourisme (ONT), Mme Saliha Nacer Bey souligne que le SITEV est cette belle grande vitrine qui offre aux visiteurs la chance de découvrir la beauté de l’Algérie touristique et le contraste de ses paysages mais que c’est aussi et surtout un moment fort pour la valorisation de la destination Algérie.

La 22e édition du Salon International du Tourisme et des Voyages se tient à quelques jours de la fin d’une saison estivale très animée, qui une fois de plus, a révélé l’engouement des algériens pour la découverte des sites touristique de leur pays. Comment le SITEV peut-il participer à la valorisation de l’offre touristique algérienne et à la promotion la destination ALGERIE ?

Avec plus de 25 années d’existence, le SITEV d’Alger s’est imposé, au fil des années, comme l’une des plus grandes manifestations dédiées au tourisme au niveau du bassin méditerranéen. Il faut se rappeler, en effet que la première édition du Salon International du Tourisme et des Voyages remonte à l’année 1997. Le sérieux, la qualité de l’organisation et la régularité de la tenue de cet événement sont autant de facteurs qui indéniablement ont permis de mieux mettre en valeur les différents produits de la Destination Algérie.

Le SITEV est cette belle grande vitrine qui offre aux différents opérateurs du secteur touristique l’opportunité de promouvoir et commercialiser une large gamme de produits touristiques : le saharien, le culturel, le climatique, le balnéaire, l’urbain et le tourisme de santé… Notre pays recèle, comme vous le savez, des potentialités extraordinaires et le SITEV permet justement de les mettre en exergue à chacune de ses éditions.

La bonne audience de cette manifestation auprès des professionnels du secteur fait que le nombre de participants nationaux ne cesse d’augmenter d’année en année, et ce à coté d’une forte participation étrangère avec la présence de Tours opérateurs à la recherche de nouvelles destinations.

La diversité des produits touristiques offerts, mais aussi leur originalité en particulier pour le Saharien, ont permis à notre pays de devenir une destination très prisée par les opérateurs étrangers qui sont toujours à la recherche de produits nouveaux. La préservation de nos sites naturels, dont certains sont à l’état vierge, fait de notre pays une destination privilégiée avec bien sûr, l’atout supplémentaire de la proximité (l’Algérie est à 90 minutes de vol des grands pays émetteurs de touristes).

A ce sujet, je voudrais rappeler que la saison écoulée a été marquée par la véritable reprise des flux touristiques vers le Tassili et le Hoggar surtout après la décision des hautes autorités du pays de délivrer les visas à l’arrivée aux aéroports algériens. Cette décision, qui a été favorablement accueillie par les opérateurs nationaux et étrangers, a été suivie par la mise en place d’un vol direct Paris-Djanet-Tamanrasset. Pour la saison saharienne qui s’ouvre, cette destination devrait être renforcée par un second vol au départ de Marseille vers Djanet et Tamanrasset.

En termes de niveau de participation, peut-on s’avancer à dire que le SITEV connait au fil des éditions un succès croissant ? Quelles sont vos prévisions pour ce 22e salon ?

Comme je viens de vous le préciser, le SITEV connait, au fil des années, un engouement particulier avec la participation des différents secteurs ayant une relation directe ou indirecte avec le tourisme comme le secteur de l’artisanat, des transports, de la culture, de la formation professionnelle, des finances et de l’investissement…

Pour cette 22e édition, le salon devrait accueillir près de 250 exposants nationaux auxquels s’jouteront 30 opérateurs étrangers.

Le tourisme saharien a connu un regain de succès au cours des dernières années. Quels sont les produits touristiques qui seront mis en avant lors de cette édition ?

La 22ème édition du SITEV connaîtra notamment l’organisation d’une journée qui sera consacrée au Tourisme Saharien et particulièrement au circuit « La route des ksours » qui englobe le Touat et le Gourara avec des escales dans les wilayas de Béchar, Béni Abbès, Timimoun, Adrar, El Goléa et Ghardaïa.

La tenue de cette journée a pour objectif une meilleure médiatisation du produit Saharien qui peut aujourd’hui capter un flux encore plus important de touristes. Ceci est d’autant plus vrai, après la rénovation des grands hôtels conçus par le célèbre architecte POUILLON comme la SAOURA (Taghit), RYM ( Béni Abbès), TOUAT (Adrar), GOURARA (Timimoune), EL BOUSTENE (Ménia), MZAB (Ghardaïa). A cela, il faut ajouter l’existence de nombreuses maisons d’hôtes dans la région, qui sont autant de véritable bijoux architecturaux avec des prestations de services de très haut niveau et gardant un aspect typiquement traditionnel en mettant en valeur la culture locale.

Au sujet du volet animation, quelles sont les principales activités et attractions prévues lors de la manifestation ?

Les offices locaux du tourisme seront présents en force lors de ce 22èm SITEV avec des troupes folkloriques des différentes régions du pays et l’installation de kheïmas spécifiques à chaque région sur l’esplanade du Palais des Expositions. Comme de tradition, cela va créer une ambiance de fête et cela permettra bien sur aux participants étrangers de découvrir les us et coutumes de l’Algérie, et les multiples facettes de sa richesse culturelle

En marge de cette 22e édition, le Commissariat du SITEV lance le concours « SITEV LOGO Contest ». Quels sont les objectifs de cette initiative ?

En lançant le concours du meilleur logo du SITEV, notre principal objectif est de donner une touche moderne à la charge graphique du SITEV en l’adaptant aux nouvelles technologies de communication et de publicité. La participation de jeunes infographes et concepteurs à ce concours permettra de choisir un nouveau logo représentatif des différents atouts de la Destination Algérie avec ses différents produits touristiques. Nous invitons donc nos jeunes créatifs à donner libre cours à leur talent artistique…

Tout le monde s’accorde à dire que le tourisme peut être une locomotive pour la création d’emplois particulièrement pour les jeunes. Quelles sont les opportunités offertes par le SITEV dans ce domaine ?

Au préalable, il faut d’abord rappeler que la politique de promotion de l’investissement engagée par les pouvoirs publics au cours des dernières années a permis donner un second souffle au secteur du tourisme et à l’inscrire dans une dynamique de relance. Les résultats sont d’ores et déjà encourageants. Nous assistons à l’ouverture de nombreuses infrastructures hôtelières à travers les différentes wilayas du pays, et les investissements concernent tant le balnéaire que le saharien. Les prestations offertes par ces nouveaux hôtels sont de haute qualité, et pour rappel, le management de certaines grandes infrastructures est d’ores et déjà, confié aux grandes chaînes internationales.

Pour répondre maintenant à votre question, le tourisme est effectivement une locomotive pour la création d’emplois. Le secteur du tourisme est un moteur important de la croissance économique , du développement des entreprises et de la création d’emplois, en particulier pour les jeunes.

L’engouement pour la formation dans le secteur du tourisme est, d’ailleurs, la meilleure preuve que ce secteur recèle un réel potentiel d’offre d’emplois. Les jeunes étudiants et stagiaires qui choisissent cette filière sont, aujourd’hui, sûrs d’être recrutés à la fin de leur formation. J’invite, à cette occasion, vivement les jeunes à visiter le Sitev, pour d’abord découvrir la beauté de leur pays, mais aussi pour y déceler une opportunité pour travailler ou une idée pour le lancement d’un projet.

Pour conclure, le secteur du tourisme est aujourd’hui en plein « boum économique ». La période du COVID a permis aux touristes Algériens de renouer avec leurs propre pays. Ce déclic pour la découverte de l’Algérie touristique par ses propres enfants est accompagné par l’ouverture de nombreuses agences qui proposent des circuits à travers les différentes régions d’Algérie. Cet essor des activités touristiques devrait se poursuivre au cours des prochaines années au grand bénéfice du développement du pays.

Djazagro est de retour et comme à l’accoutumée, la 21e édition du salon devrait drainer un grand afflux de visiteurs. Djazagro, salon international qui réunit pas moins de 650 exposants, est pour les professionnels de l’agro-alimentaire le rendez vous incontournable. Leurs motivations sont nombreuses et diverses : découvrir les nouvelles tendances du marché, acquérir ou renouveler ses équipements, améliorer la qualité de son produit et son packaging et plus généralement tisser des relations d’affaires pour donner un nouvel élan à son activité.

Après les résultats encourageants enregistrés par l’édition de l’année précédente, ALGEST 2023, grand rendez- vous des donneurs et receveurs d’ordre, promet d’être à la hauteur de l’immense défi de l’intégration économique nationale. Dans la présente interview, M. Kamel AGSOUS, Président des Bourses de Sous-traitance et de Partenariat, souligne que l’ensemble des acteurs de la sous-traitance ont exprimé un fort intérêt pour une participation à cette 8ème édition. La préparation rigoureuse de cette manifestation, l’appui total du Ministère de l’Industrie et de la production pharmaceutique en la forme d’un parrainage, la mobilisation des grands donneurs d’ordres que sont les groupes industriels du secteur public sont autant d’atouts qui augurent d’une édition pleinement réussie.

Avec l’édition 2023, le SIMEM couronne un parcours de 25 ans. Dans le présent entretien, M. Mustapha Chaouche, fondateur du Salon, nous livre le secret du succès au long cours de cette manifestation : une équipe qui travaille d’arrache pied, une organisation sans faille, et plus récemment le recours aux leviers du marketing digital.