Publié le 7 avril 2023
ALGEST 2022 s'ouvrira dans une conjoncture nationale marquée par une politique de forte relance économique où le secteur industriel occupe une place centrale. Dans le présent entretien, M. Kamel Agsous, Président de la BASTP exprime le vœu que la croissance annoncée par les pouvoirs publics profite au premier chef au développement d'un tissu industriel de sous-traitance dense et compétitif. Il souligne, à cet égard, que les PME sont prêtes à relever le défi de l'intégration nationale dans le droit fil des orientations des pouvoirs publics.

Les pouvoirs publics n’ont jamais cessé de mettre en avant l’importance du développement des activités de sous-traitance pour booster l’essor de l’industrie nationale, contracter le volume des importations et diversifier notre commerce extérieur. Où se place ALGEST, par rapport à ces objectifs ?

Ca salon s’inscrit en droite ligne de ces grande orientations stratégiques portées par les pouvoirs publics notamment le développement des activités de sous-traitance comme axe majeur d’un développement industriel intégré. En effet, ALGEST 2022 contribuera certainement à la synthèse de ces politiques industrielles avec la capacité des principaux acteurs (donneur d’ordres et receveurs d’ordres) à les mettre en œuvre.

En effet, outre une représentation la plus large possible des secteurs participants au développement de la soustraitance ; l’organisation de rencontres B2B et conférences
permettront une meilleure compréhension des enjeux et donc un développement d’affaires à même de concrétiser le potentiel extraordinaire porté par les Pme existantes ou à développer.

2 – Comment se déroulent les préparatifs pour la tenue du salon ALGEST 2022 et quelles sont vos prévisions en termes de niveau de participation ?

Les préparatifs du salon 2022 vont bon train, l’ensemble des secteurs approchés ont répondu favorablement et l’on attend une participation record avec prés de 90 entreprises déjà inscrites.

Par ailleurs, les contacts pris avec le Ministère de l’industrie, ont permis d’obtenir le patronage de cette 7éme édition par Monsieur le Ministre d’industrie.

Ceci une marque de confiance pour les BSTP et un gage d’une adhésion massive des groupes industriels manufacturiers qui sont les grands donneurs d’ordres et les locomotives d’un réel développement de la sous-traitance industrielle.

3 – A partir de l’édition 2022, l’organisation d’ALGEST passera d’une périodicité biennale à annuelle. Quels sont les justificatifs qui ont présidé à ce changement ?

En effet le passage de l’organisation du salon ALGEST dés cette année, à une périodicité annuelle se justifie amplement et ce pour les raisons suivantes :
– ALGEST est le seul salon spécialisé dans la sous-traitance industrielle au niveau national
– L’évolution des politiques publiques en direction de ce secteur, en a fait la clé de voute du développement industriel pour asseoir une croissance intégrée avec création de valeur ajoutée locale, tout en assurant une optimisation des chaines de valeurs industrielles et par conséquent leur compétitivité.
– L’analyse des faiblesses du développement de l’activité industrielle en général et celle de la sous-traitance en particulier, montre un manque flagrant d’information et de communication entre les partenaires industriels.

A ce titre, le salon constitue une excellente occasion pour combler partiellement ce manque de communication. C’est aussi l’opinion recueillie auprès de la majorité des
participants aux éditions précédentes.

– “The last but not the least “, les évolutions technologiques et réglementaires sont si fréquentes aujourd’hui, qu’il devient nécessaire pour les principaux acteurs de la sous-traitance de faire le point et d’échanger le plus souvent possible.

C’est ainsi tout le sens des conférences thématiques qui sont organisées en marge du salon.

4 – ALGEST a pour principal objectif la mise en relation des donneurs d’ordre avec des entreprises sous-traitantes. Comme pour la 6e édition, verra-t-on lors de ce prochain salon, de grandes entreprises leaders organiser des rendez vous B2B ?

A l’instar de la 6ème édition, plusieurs entreprises organiseront, au delà des rencontres traditionnelles avec leurs principaux clients et fournisseurs, des journées portes ouvertes sur leurs besoins et capacités en direction des PME de sous-traitance. On peut citer à titre d’exemple le Groupe CITAL, le Groupe IMETAL, le Groupe AGM, qui se préparent à ce type de rencontres.

5 – La place du numérique et de l’innovation est prééminente dans le développement des industries modernes. Quelle est la place réservée aux Start up dans ALGEST 2022 ?

Cette édition 2022 du salon consacrera pour la première en fois un espace dédié aux Start- up en coordination le ministère de tutelle.

C’est le signe de la nécessité du lien à établir entre croissance industrielle et innovation, organisation industrielle et flexibilité, pour un développement optimisé.

A ce titre, les start-up peuvent apporter ces facultés d’innovation et d’agilité nécessaires à un développement industriel moderne.

Le salon sera l’occasion d’un contact concret entre les donneurs d’ordres, les PME de sous-traitance et les startup et permettra de dessiner les premiers contours d’un
partenariat industriel entre l’ensemble des acteurs de la sous-traitance.

6 – ALGEST est un évènement majeur, très attendu par les professionnels de différents secteurs. Un mot pour le volet information et animation lors de ce salon 2022 ?

L’animation et l’information au niveau du salon reste une préoccupation majeure des organisateurs. En effet, au delà de la traditionnelle campagne publicitaire pour
l’information générale en direction du grand public ; l’information est organisée en direction des visiteurs (accueil, accompagnement, etc.) et naturellement des
entreprises participantes, par l’organisation en amont de rencontre B2B, journées portes ouvertes au niveau des stands…

Pour la partie communication, un espace est dédié aux conférences thématiques recouvrant les aspects de politique générale, et de politique industrielle et l’ensemble
des aspects liés à l’environnement immédiat de l’entreprise (normalisation, financement, etc.).

7 – La tenue du salon ALGEST 2022 intervient dans une conjoncture marquée par une politique de forte relance économique. La promulgation
d’un nouveau code d’investissement, l’annonce de nouveaux projets pour l’industrie automobile laissent à penser que le développement des activités sous-traitance figurera plus que jamais en haut des priorités du gouvernement. Qu’en pensez-vous ?

Compte tenu des différentes annonces des pouvoirs publics concernant le développement de l’activité industrielle en général, (code des investissements ; relance de l’industrie automobile) et de la nécessaire intégration du tissu industriel national. Il y a lieu d’espérer que cette croissance annoncée profitera au premier lieu au développement d’un tissu industriel de sous-traitance local, dense et compétitif y compris sur le marché international.

Nous pensons au niveau des BSTP que les PME sont prêtes à relever le défi de l’intégration nationale dans le droit fil des orientations des pouvoirs publics, dés lors que la concertation pour l’atteinte de cet objectif soit la plus large possible pour établir les consensus nécessaires à la réalisation de ce noble objectif d’intégration nationale.

Par M. LARAS Mourad

Bâtir l’avenir de la construction, c’est autour de cette grande ambition qu’est née l’idée de l’organisation du Salon BATIMEX. Mettre en valeur l’innovation et la diversité des produits du secteur du bâtiment, mais aussi favoriser l’émergence de nouvelles synergies entre les différents acteurs et partenaires, BATIMEX, c’est tout cela. Son succès grandissant, tant auprès des professionnels que de simples citoyens, est le fruit d’un travail rigoureux d’organisation. Dans le présent entretien, M. Nadir Filali, Directeur du Salon BATIMEX, réaffirme sa ferme volonté de faire de cet événement le rendez-vous annuel et incontournable des professionnels du bâtiment.

ALGEST 2022 s'ouvrira dans une conjoncture nationale marquée par une politique de forte relance économique où le secteur industriel occupe une place centrale. Dans le présent entretien, M. Kamel Agsous, Président de la BASTP exprime le vœu que la croissance annoncée par les pouvoirs publics profite au premier chef au développement d'un tissu industriel de sous-traitance dense et compétitif. Il souligne, à cet égard, que les PME sont prêtes à relever le défi de l'intégration nationale dans le droit fil des orientations des pouvoirs publics.

DJAZAGRO s’apprête à fêter le 20e anniversaire de sa création et sa notoriété ne cesse de croitre. La pérennité de cette manifestation et son succès auprès des professionnels a une explication objective : Djazagro a su faire évoluer son offre pour être en accord avec le développement agroalimentaire en Algérie et répondre aux attentes des entreprises de la filière. Dans le présent entretien, Mme Chantal De Lamotte, directrice du salon évoque les événements marquants de cette édition 2023.