Publié le 12 décembre 2023
La Foire de la production algérienne (FPA) est l’évènement à ne pas rater en cette fin d’année 2023. Cette manifestation fait habituellement recette, car elle suscite l’engouement tant du grand public, consommateurs et ménages en quête de la bonne promotion commerciale, que des professionnels et entrepreneurs à la recherche de nouveaux marchés.

Placée sous le haut patronage du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, la 31e édition de la Foire de la production algérienne, se tiendra du 14 au 23 décembre prochain au Palais des expositions (Pins maritimes) à Alger.

Selon, les organisateurs, la manifestation est appelée à drainer plus de 400 exposants. Comme lors des précédentes éditions, la FPA verra la participation de «grandes entreprises nationales publiques et privées, mais aussi de nouvelles sociétés ayant fraîchement investi le marché et désirant élargir leurs horizons commerciaux.

Véritable moment fort de l’actualité économique nationale, la FPA sera marquée par la présence d’un large éventail de secteurs d’activités. Les industries agroalimentaire et manufacturière, l’industrie électronique et électroménagère, l’industrie chimique et pétrochimique, l’énergie, l’industrie mécanique, la sidérurgie, le textile, la construction et les matériaux de construction, mais aussi les industries militaires, le secteur des services, banques et établissements financiers seront fortement représentées lors de ce rendez-vous national.

Pour répondre aux attentes du grand public, les organisateurs ont également réservé, cette année, un espace à la vente promotionnelle au niveau des pavillons Djurdjura et Rimal pour permettre aux visiteurs d’acquérir différents produits de consommation courantes à des prix abordables.

Point notable à relever, la Foire de la Production Algérienne se tiendra cette année dans un contexte économique marqué par une dynamique de relance économique adossée au challenge de la diversification économique. Un pari ambitieux qui impose à l’entreprise algérienne de réussir le passage de l’épreuve de la qualité de la production et de la concurrence.

De par son envergure exceptionnelle, la FPA est traditionnellement perçue par les managers comme un rendez-vous à ne pas rater, en raison des opportunités qu’elle offre pour nouer des relations d’affaires, et pourquoi pas conclure des partenariats durables.

Concernant le volet animation, la FPA est aussi l’occasion pour les chefs d’entreprise de s’enquérir et s’informer sur les nouvelles facilitations accordées par les pouvoirs publics au porteurs de projets d’investissement en participant aux ateliers, et conférences-débats organisées pendant toute la durée de l’événement.

Présent dans toutes les grandes manifestations économiques, le magazine Qui fait quoi sera une fois de plus l’incontournable relais de communication à l’écoute de tous les opérateurs économiques nationaux présents à cette 31e édition en vue de l’élaboration d’une stratégie marketing conquérante.

Au service des entreprises ambitieuses, soucieuses de l’essor de leur activité, Qui fait Quoi ouvre aussi ses espaces pour la réalisation de publi-reportages et mettre en évidence, la qualité de leur production et dévoiler leurs dernières innovations et autres offres de services…

Largement diffusé, le Magazine Qui fait quoi, est également omniprésent sur le web, les sites professionnels et les réseaux sociaux grâce à un mailing ciblé et efficient.

La rédaction

Bâtir l’avenir de la construction, c’est autour de cette grande ambition qu’est née l’idée de l’organisation du Salon BATIMEX. Mettre en valeur l’innovation et la diversité des produits du secteur du bâtiment, mais aussi favoriser l’émergence de nouvelles synergies entre les différents acteurs et partenaires, BATIMEX, c’est tout cela. Son succès grandissant, tant auprès des professionnels que de simples citoyens, est le fruit d’un travail rigoureux d’organisation. Dans le présent entretien, M. Nadir Filali, Directeur du Salon BATIMEX, réaffirme sa ferme volonté de faire de cet événement le rendez-vous annuel et incontournable des professionnels du bâtiment.

Pour sa sixième édition, le Salon international de l’électricité et des énergies renouvelables (SEER) devrait attirer un flux accru de visiteurs professionnels, universitaires ou simples citoyens, soucieux de découvrir les dernières innovations dans le domaine des industries électriques et des énergies renouvelables. Découvrir, s’informer et se former, le SEER c’est un peu tout cela. Dans la présente interview, Mme Messaoudi Nassima, Directrice du salon, nous explique pourquoi une visite au SEER, vaut vraiment le détour.

Dans l’agenda des grandes manifestations économiques, BATIMATEC , le salon International du Bâtiment, des Matériaux de Construction et des Travaux Publics,  se classe indéniablement au rang des évènements les plus prestigieux. Après 25 ans d’existence, le salon continue à susciter l’intérêt et l’engouement des participants (exposants de renom et visiteurs professionnels). Cette notoriété, qui ne se dément pas, est imputable pour une large part au professionnalisme des organisateurs. Dans le présent entretien, Mme Daouia Kouadria, DGA de BATIMATEC, nous livre les secrets d’un succès au long cours.